3.d) Concept et définition de forcé

Comme il est déduit des commentaires des Lois de Newton de la dynamique, le nouveau paradigme de la Physique Global approfondit les concepts de force et d'accélération. Ces concepts seront en relation avec les types de mouvements qui ont été définis.

Force / masse = accélération
N / kg = m / s²

Il n’est plus possible d’établir une définition de force aussi rigide que celle de la seconde Loi de la Force ou Loi Fondamentale de la Dynamique de Newton. En premier lieu parce que le concept et les types de mouvement ne se font pas toujours par rapport à la masse, et deuxièmement, parce que différents types d’énergie ou propriétés de la structure réticulaire de matière ou éther global.

On ne peut pas non plus utiliser l'argument de la marginalité des effets des nouveaux types ou classes de forces car on les rencontre dans tous les processus physiques et, bien que quantitativement ils puissent paraitre insignifiants pour l'idée traditionnelle de la petite déviation de la lumière en passant près des étoiles ou de la petite variation de l'orbite de Mercure, il n’est pas certain dans l'absolu, qu’elles ne soient importantes.

En économie, en physique ou pour n’importe qu’elle autre science, une analyse partielle peut toujours être réalisée, mais il faut être conscient des limitations de cette analyse pour ne pas mal interpréter le modèle utilisé.

Dans les processus physique du mouvement, elle est présente non seulement dans l’énergie cinétique résultant d’une force ayant pour origine l’énergie électromagnétique et l’énergie potentielle gravitationnelle mais aussi dans les nouveaux types et classes de force et énergie dus au mouvement d’éther global, comme les phénomènes d’expansion et contraction de l’espace dans le milieu de l’Astrophysique et des mouvements des atomes et des électrons.

Le concept de force ou résultante des forces se trouve relié à la masse et à l'accélération par la Loi Fondamentale de la Dynamique de Newton, cependant, je le comprends mieux si j’associe le concept de force avec l'énergie. Dans ce sens, le concept de force se réfère à l'énergie appliquée en un point ou à la possibilité de son application en un point de l'espace dans les champs de force.

Jet stellaire Nébuleuse de Carina retouché (Image du domaine public)
Jet stellaire Nébuleuse de Carina retouché

Mathématiquement, on peut dire que la force est la dérivée partielle de l'énergie par rapport à l'espace, car si l'on réalise l'intégrale de la force appliquée le long d'un espace déterminé, elle nous donne l'énergie. Il faudrait ici tenir compte des commentaires réalisés dans le livre de la Loi de la Gravité Globale sur la définition d'énergie et le problème avec ses unités et ses dimensions.

Avec cette perspective, un concept plus ample de la force nous apparait, avec de nouveaux types de forces dans la mesure où apparaissent de nouveaux types d'énergie. Les classes d'énergie seront, à leur tour, associées aux types de mouvements que nous avons vu dans le paragraphe précédent.

Par exemple, un type de force qui provoque l’expansion et la contraction de l’univers, serait celle occasionnée par l’énergie élastique accumulée dans la masse par le mécanisme de sa création, ou compression d’éther global.

Un autre nouveau type de force dérivé de l’énergie potentielle gravitationnelle serait responsable de la courbure de la lumière et de la précession du périhélie de Mercure. En plus de la force de gravité de Newton, la nouvelle force gravitationnelle dépend de l’énergie électromagnétique et de la vitesse de la masse, et concrètement de son énergie cinétique.

Le fait que la force de la gravité ait une composante dérivée de la vitesse n’altère au concept de force car elle continue d’être une force de la même nature que celle qui est mise en avant par la Loi de Gravitation Universelle de Newton. Et ce concept ne modifie ni l’espace, ni le temps, au contraire de la Théorie de la Relativité d’Einstein.

Par conséquent, ou bien on crée d'autres concepts physiques ou il devient nécessaire de modifier le concept de force, en le rendant partiellement indépendant de la masse et en le rapprochant du mouvement et de l'énergie sous ses différentes manifestations.

En parlant de nouveaux concepts de force, la Théorie de la Relativité Générale fait quelque chose de semblable avec le continuum espace-temps et la gravité comme effet géométrique. L'inconvénient majeur de cet essai, c’est qu’il est incorrect et en plus, au lieu d'aider avec de nouveaux concepts, ce qu’il fait, c’est défigurer les concepts basiques de la réalité physique et de raisonnement logique.

La définition de force et des autres grandeurs physiques de la Mécanique Quantique est ignorée en dessous d'un certain niveau de connaissance, utilisant, de manière judicieuse dans ce cas, le Principe d'Incertitude. C’est-à-dire que la Mécanique Quantique commence à utiliser les concepts de force et d'énergie à partir d'un niveau d'agrégation macroscopique déterminé et les descriptions purement statistiques de la réalité observée avec des justifications plus que douteuses.

Wikipédia propose une définition de force comme n’importe quelle interaction entre deux corps ou plus. Cette définition de force me plait car elle est généraliste, mais il y a le problème de la définition de corps, car le même Wikipédia signale plus loin que la force gravitationnelle affecte tous les corps. C’est surement une définition de force en accord avec la Première Loi de Newton ou Loi de l'Inertie.

Wikipédia mentionne aussi les quatre types ou classes de forces fondamentales comme celles qui ne peuvent pas être expliquées par d'autres forces plus basiques. Les forces fondamentales sont :

  • Force gravitationnelle.
  • Force électromagnétique.
  • Force nucléaire faible.
  • Force nucléaire forte.

Il semble que dans cet article de Wikipédia, l'unification des forces électromagnétique et nucléaire faible, appelée force électrofaible n’est pas encore été inclue.

Comme nous le savons, la Mécanique Globale a uni la force gravitationnelle avec l'interaction électromagnétique et affirme que les forces nucléaires forte et faible ont également une nature similaire à celle du champ gravito-magnétique dans l'ensemble de l'atome. En d'autres termes, il existerait une unique force fondamentale qui serait la force de l'élasticité réticulaire.

En plus d’obtenir l’unification des quatre types de forces fondamentales ; la force réticulaire expliquerait les nouvelles classes de forces définies par la Mécanique Globale, comme celles qui provoquent l’expansion et la contraction de l’univers ou la déjà citée force gravitationnelle additionnelle du effet Merlin –Mercury and light.

Une définition de force plus appropriée et plus générale que celle offerte par Wikipédia serait, selon moi, la manifestation à un point dans l'espace de chaque type d'énergie. Bien sûr, si on veut parler de champ de force, on peut étendre le concept de force à la possibilité de manifestation ponctuelle de l’énergie.

Notez la pertinence de « à un point » dans la nouvelle définition de force.

Un avantage de cette définition de force, c’est qu’elle a simplifié le concept de force en le connectant avec la définition de l'énergie et ses différents types. Ainsi, la Dynamique Globale libère la définition de force de sa relation avec la masse et les corps auxquels se réfère Wikipédia, en accord avec la définition de masse et autres états d'agrégation de l'éther global dans le modèle de la Mécanique Globale.