1.c) Etoile, énergie noire et expansion de l’univers

1.c.1. Concept et caractéristiques des étoiles

La connaissance des caractéristiques des différents types d’étoiles est en constante évolution, en même temps que la grande majorité des observations.

Quelques concepts seront ensuite commentés superficiellement, car on peut trouver sur Wikipédia des informations détaillées et parce que ce qui m’intéresse dans ce livre, ce sont les effets de l’élasticité de la structure réticulaire de la matière provoqués par les étoiles, avec la génération résultante d’énergie obscure, comme on le discutera plus tard.

  • Que sont les étoiles ?

    Le concept d’étoiles n’est pas vraiment délimité, ce sont en principe des astres qui, de par leurs dimensions et leur force de gravité, ont initié la fusion nucléaire de l’hydrogène en hélium, ce qui émet beaucoup d’énergie électromagnétique et autres particules, comme le Soleil par exemple. Tant d’énergie que tout au long de leur vie, ils perdent une partie importante de leur masse.

    Ensuite, il y a des étoiles qui après avoir consommé tout leur hydrogène ont beaucoup grandit en volume de par le changement de la relation de force de sa composition interne, se transforment en géantes rouges.

    Les autres passent par la phase de supernovas ou explosion, devenant des étoiles à neutrons.

  • Origine, naissance et formation des étoiles

    Comme le signale Wikipédia, les processus de formation des étoiles ne sont pas totalement expliqués mais il faut dire que de nombreuses variables influent sur eux, comme la composition et la concentration de poussière cosmique, le champ magnétique, la température, la pression, les processus de fusion nucléaire, la proximité à d’antérieures explosions de supernova, etc.…

    Nébuleuse de la Tarentule NGC 2074 Tempête de nouvelles étoiles
    NASA and STScI-Hubble Team
    Nébuleuse de la Tarentule NGC 2074
  • Mort des étoiles et supernova

    Il convient de signaler que l’Astrophysique a observé l’expansion de l’univers, en utilisant comme points de référence dans l’espace le cas des supernova ou mort des étoiles dans une grande explosion.

  • Types d’étoiles

    Il existe divers types d’étoiles avec des caractéristiques spéciales en fonction de leur taille, leur masse, etc.…

    Quand s’approche le moment de la mort d’une étoile, il peut se produire dans l’espace une brusque explosion de l’étoile ou supernova.

    Après l’explosion des supernovæ type II, il se forme des étoiles à neutrons, elles doivent avoir une masse 9 à 10 fois supérieure à celle du Soleil et inférieure à une autre limite. La naissance et le processus de formation des étoiles à neutrons semblent plus ou moins connus selon ce qui est expliqué sur Wikipédia.

    Comme on l’a décrit avant, les étoiles émettent de la lumière, ce qui va littéralement défaire la masse de l’étoile en même temps que se forment des éléments plus lourds, comme dans la réaction de l’hydrogène. Le contenu en éléments plus ou moins lourd d’une étoile est également un critère de classification et nous donne une idée de son ancienneté.

    Une autre possibilité est que si l’étoile à neutrons était très grande, elle commencera à attirer la masse et à se convertir en trou noir.

    Disons que ce sont des systèmes d’équilibre dynamique des différentes forces fondamentales, mais à une échelle très grande dans le temps comme dans l’espace.

 
 

 

1.c.2. Énergie noire et expansion de l’univers

Le model de la Mécanique Globale, partie de la théorie du tout que suppose la Physique Globale, apporte des clés pour comprendre l’expansion de l’univers et son explication, ou énergie noire ou sombre.

NOUVELLES DE PHYSIQUE

"Les groupes de galaxie confirment l'énergie noire.

Combinant toutes les données que nous avons, la meilleure preuve du fait que l'énergie obscure est la constante cosmologique ou qu’en d'autres termes, le néant a un poids…

Le néant se réfère à ce que l'énergie noire serait l'énergie du vide, possiblement un champ de particules très légères dans un état instable, résiduel de la situation dans l'univers juste après la Grande Explosion initiale"

El País 17-12-2008

Par expansion de l’univers, on doit comprendre le fait observé que les étoiles semblent s’éloigner les unes des autres, quand par l’action de la force de gravité, elles devraient se rapprocher.

Le concept d’énergie noire se réfère à l’explication qui fait que les étoiles s’éloignent. La dénomination est due à ce qu’on ne sait pas ce qu’est l’énergie noire.

Selon Wikipédia, l’expansion de l’univers observée est expliquée par l’énergie sombre comme un champ escaladant qui remplit tout l’espace vide et d’où résulte une force gravitationnelle répulsive. On voit ici que Wikipédia utilise une définition étrange de l’espace, car il peut être vide et plein en même temps ou être vide et avoir des propriétés sombres ou magiques.

De la terminologie de Wikipédia on peut en comprendre quelques effets si on pense qu’ils voient la définition de l’espace comme des points d’existence de la lumière et de la masse, c’est-à-dire des réticules incassables de l’éther global, gravitationnel ou cinétique  qui supporte la gravité, l’énergie cinétique et les forces fortes de la Mécanique Globale.

Avant d’exposer les propositions de la Physique Globale, voyons l’approximation de la Physique Moderne sur le thème de l’énergie noire.

 

 

1.c.2.a) Accélération et décélération de l’expansion de l’univers de la Physique Moderne

Le modèle prédominant de la Cosmologie durant une grande partie du siècle dernier était celui de la décélération de l’expansion de l’univers depuis l’explosion initiale du Big Bang. La décélération de l’expansion de l’univers serait due à l’attraction gravitationnelle provoquée par la masse des étoiles.

Schéma de l'énergie noire de l'univers
NASA (Image du domaine public)
Schéma de l'énergie noire de l'universe

La discussion se centrait sur le fait que l’expansion de l’univers finirait par s’arrêter, donnant lieu à une période de contraction de l’univers et un rapprochement des étoiles ou bien s’il se maintiendrait en expansion. Dans une analyse simple, le résultat devrait dépendre de la masse totale de l’espace extérieur ou univers.

L’image représente l’évolution possible de l’univers en fonction de la relation entre l’énergie noire et les forces gravitationnelles.

Il existe diverses formes de représenter mathématiquement l’énergie noire ou sombre ou explication de l’expansion de l’univers. La plus connus était la constante cosmologique d’Einstein. Comme presque toute la théorie d’Einstein, s’il existe ladite constante, c’est parfait, et si elle n’existe pas, aussi, parce que la Théorie de la Relativité s’adapte presque aussi bien que la théorie de l’évolution de Darwin. Je ne sais pas ce qu’ils penseraient de confirmer qu’existent les deux choses en même temps.

En principe, l’explication de l’expansion de l’univers était apportée par la Théorie du Big Bang ou grande explosion initiale qui aurait fourni toute la matière de l’univers. Cependant, en observant avec lucidité depuis la dernière décade du siècle dernier que l’expansion de l’univers souffre une accélération ou vitesse de séparation des étoiles chaque fois plus grande, il devient nécessaire de trouver une force ou énergie qui le justifie. En n’ayant aucune théorie satisfaisante pour ladite énergie dans l’espace extérieur, on l’appelle énergie noire.

 

 

1.c.2.b) L’énergie sombre dans la Physique Globale

Revenant au modèle de l’Astrophysique Globale, on énoncera à continuation les principales nouveautés et précisions en relation avec les astres de l’espace extérieur, l’expansion de l’univers et l’énergie noire.

NOUVELLES DE PHYSIQUE

"Dix ans après avoir découvert l'énergie noire, les physiciens ne savent toujours pas ce que c’est."

El País 11-06-2008

L’Astrophysique Globale se situe dans un cadre différent en proposant un modèle d’existence simultanée des processus dénommés contraction et expansion de l’univers, mais qui en réalité n’altèrent pas l’espace euclidien mais le volume occupé par l’éther global.

  • Existence de la contraction et de l’expansion de l’univers

    Si autant il est certain que les observations récentes confirment l’expansion de l’univers, il faut noter que les phénomènes de contraction et d’expansion de l’univers sont cohérents avec les observations disponibles. Bien que l'expansion est prédominante à grande échelle.

    Comme on l’a signalé dans la partie de ce livre sur les boules noires, les phénomènes de création ou formation de la masse impliquent la compression ou contraction de l’éther global. En conséquence, ils provoquent la contraction de l’univers.

    Ainsi, la capture de l'énergie électromagnétique implique également une croissance de la masse des boules noires et une concentration de l'éther global.

    De son côté, le phénomène d’expansion de l’univers sera expliqué par les sources blanches ou grands émetteurs de radiations électromagnétiques, normalement connus comme étoiles.

    L’expansion de l’univers ne se produit pas dans une direction concrète mais entre toutes les étoiles, comme si chaque étoile s’éloignait de toutes les étoiles les entourant.

    • Expérience physique maison

      Le modèle visuel qu’on utilise est la représentation de toutes étoiles comme si elles étaient des points situés sur un globe qui était en train de gonfler et les points se verraient à chaque instant plus séparés les uns des autres.

  • Mécanismes de l’énergie noire

    Les caractéristiques élastiques de la matière réticulaire permettent à l’énergie de déformation réversible accumulée pendant la compression de la masse qui forme les trous noirs de constituer l’énergie noire, une fois que commence l’inversion des processus de fusion nucléaire des étoiles.

    En effet, pendant leur vie, les étoiles, en produisant des ondes électromagnétiques, occasionnent le phénomène inverse à celui des boucles de la formation de la masse et, par conséquence, il y aura une expansion d’éther global ou, en terme imprécis et erronés, de mon point de vue, expansion de l’univers ou de l’espace.

    Curiosité du destin, il résulte que l’expression appropriée pour l’énergie noire puisse être énergie blanche.

    Le mécanisme de l’énergie noire est l’augmentation du volume d’éther global, vu que son élasticité fera que le reste de la structure réticulaire de la matière se déplacera. Ce mécanisme implique un nouveau type de mouvement ou mouvement d’éther global ; je dis nouveau parce qu’il n’est pas envisagé dans l’application des Lois de la Dynamique de Newton.

    Selon la Mécanique Globale, le milieu support des ondes électromagnétiques est champ de gravité –éther luminifère ou tension de la courbure longitudinale d’éther global. Une conséquence directe est que la vitesse des ondes électromagnétiques sera additive par rapport au déplacement de la tension.

    Pour soutenir la Théorie de l’Inflation Cosmique, la vitesse de décompression de l'éther global devra être supérieure à la vitesse de la lumière. Dans ce cas, cette affirmation pourra être vérifiée avec les phénomènes chocs de matière et antimatière, même si je doute que la technologie actuelle ait la précision nécessaire.

    Comme on le signale dans le livre de la Mécanique Globale, les neutrinos, si ceux-ci ont leur origine dans les plis longitudinaux des filaments d’éther global, pourraient être un autre mécanisme capable de provoquer des déplacements d’éther global. Nous savons que les étoiles produisent de grandes quantités de neutrinos.