1. ASTROPHYSIQUE GLOBALE

Suite au développement de la Mécanique Globale, pour expliquer de manière alternative les prédictions de la Théorie de la Relativité Générale d’Einstein, la Physique Globale s’est convertie en ce que la physique appelle une théorie du tout.

Vu les horizons absolus découverts, et depuis le temps que je souhaitais exprimer quelques critiques au sujet de la Théorie du Big Bang, j’ai décidé d'étudier les implications sur l’Astrophysique et la Cosmologie.

Dans les processus gravitationnels se produisent des changements l’éther global, c’est-à-dire qu’elle doit répondre au Principe de Conservation de la Matière ou Principe de Conservation Globale.

La Mécanique Globale a mis en évidence des aspects surprenants qui pourraient changer la manière de comprendre ce que l’on nomme la matière et l’énergie noire, et, dans le même temps, l’expansion et la contraction de l’univers.

Le model gravitaire dans une astrophysique de caractère mécaniciste et non relativiste comme l’Astrophysique Globale, proposé par la Mécanique Globale, repose sur l’existence d’éther global ou structure réticulaire incassable de la matière comme support de la gravité, la masse et l'énergie cinétique et, indirectement, des ondes électromagnétiques.

Par conséquence, on pourra beaucoup critiquer la Physique Globale, mais pas sur le fait d’être une théorie ad hoc, sauf qu’elle est ad hoc pour la réalité physique dans ses manifestations multiples.

Si une nouvelle théorie du tout est déjà plutôt aventureuse, encore plus va l’être d’analyser comment elle va affecter un thème aussi spéculatif que l’Astrophysique et la Cosmologie, avec toutes les inconnues qui nous sont apportées par les récentes observations de l’univers.

Peut-être qu’en étant d’un sujet si peu expliqué par la science actuelle, les propositions de la Physique Globale seront un peu plus écoutées, bien qu’elles aient moins de chance d’être correctes que les propositions sur la gravitation, l’électromagnétisme et la formation des particules élémentaires avec masse.

Il faut tenir compte du fait que dans un changement de paradigme, le plus difficile est le changement et pas le paradigme.

Dans ce livre on peut faire ressortir les parties suivantes :

  • Principes philosophiques additionnels d’Astrophysique

    • Univers sans limites connues, tant dans l’infiniment petit que l’infiniment grand.

    • Manque de sens d’une origine de l’univers à partir du néant ou super singularité quantique.

  • Forces fondamentales de la matière comme propriétés élastiques de l'éther global.

    • Tension longitudinale des filaments d’éther global.

    • Déplacement d’éther global (entrainement de la masse)

    • Tension de la courbure longitudinale des filaments (champ de gravité – éther lumineux)

    • Mouvement de cette tension (entrainement de l’énergie électromagnétique)

    • Tension transversale des filaments d’éther global (champ électromagnétique)

    • Modifications de la tension transversale des filaments (énergie électromagnétique)

    • Tension de déformation ou compression réversible d’éther global (masse - interaction blanche et noire)

    • Forces nucléaires de rétention exercées par les cellules ou réticules d’éther global (masse - confinement ou liberté asymptotique)

  • Principes affectant l’Astrophysique.

    • Considération des trous noirs et des étoiles comme ensemble d’atomes et particules élémentaires et comme cause des effets de contraction et expansion de l’univers ou mieux formulé, de contraction et expansion de l’éther global.

    • Potentielle relation entre ce que l’on appelle énergie et matière sombre –Surtout l'égalité de la vitesse de rotation des étoiles dans certaines galaxies et l’effet des lentilles gravitationnelles– avec les propriétés de contraction et expansion d’éther global et d’entrainement de la masse et de l’énergie électromagnétique.

    • Possible variabilité de la Constant de Gravitation Universelle par l'inclusion dans celui-ci des effets les effets de l'énergie cinétique communs à un système local ; comme une planète ou d'une étoile.

    • Explication du champ magnétique de la Terre et des autres planètes par effets similaires à ceux de la configuration spéciale de l’atome.

  • Réflexions sur les aspects de la Cosmologie.

    • Critique de la Théorie du Big Bang

    • Origine de l’univers local d’un Little Big Bang accompagné de propositions sur ses causes possibles.

Dans ce livre sur l’Astrophysique Globale, on se limitera à proposer des concepts et explications très génériques aux phénomènes observés de l’univers. C’est pour cela que l’on peut indiquer que c’est un livre pour les gens intéressés, mais pas nécessairement des experts dans le domaine.

Hubble Nuage d'étoiles NGC-346 Mod
Le jeune dragon Unoei
(Image du domaine public)
Hubble - Nuage d'étoiles NGC-346 modifié de moins d’un pour cent

On peut également dire la même chose parce que les mathématiques ne sont utilisées pour rien. Non pas que les mathématiques ne soient pas utiles et nécessaires, elles le sont mais d’un autre point de vue.

Un troisième aspect est la simplicité des concepts proposés, spécialement si on a précédemment compris les processus de formation des particules élémentaires avec masse exposés dans la Mécanique Globale.

 

  • Exemple physique simple

    L’énergie électromagnétique est comme un fil avec une rotation transversale qui se déplace sur lui-même et la masse est comme une petite pelote de laine, mais au lieu d’être composée de fil, elle est faite comme un nœud coulant dans un réseau tridimensionnel de gommes élastiques.

Comme toujours, on se souvient que les différents livres de la Physique Globale forment un ensemble d’arguments et de points de vue sur la réalité physique qui se renforcent entre eux.