M O L W I C K
 

María José T. Molina

Théorie de l'Equivalence Globale

PHYSIQUE ET DYNAMIQUE GLOBALE

Principe fondamental de la dynamique ou Loi de la Force

La deuxième Loi de Newton ou Loi de Force est également connue comme le Principe Fondamental de la Dynamique, car c’est celle qui détermine une relation proportionnelle entre force et variation de la quantité de mouvement ou mouvement linéaire d'un corps.

2.b) Principe Fondamental de la Dynamique, Deuxième Loi de Newton ou Loi de la Force

La Loi de la Force de Newton, également connue sous le nom de Principe Fondamentale de la Dynamique, est celle qui détermine une relation proportionnelle entre force et variation de la quantité de mouvement ou moment linéaire d'un corps. Autrement dit, la force est directement proportionnelle à la masse et à l'accélération d'un corps.

Quand Newton a unifié la force de gravité terrestre, comprise dans sa deuxième loi ou Loi de la Force, avec la force de gravité des orbites planétaires dans sa Loi de Gravitation Universelle, le principe d'égalité entre masse inertielle et masse gravitationnelle a pris son sens, comme le montrait toutes les expériences scientifiques.

Force / masse = accélération
F = m a
  Force / masse = accélération

En plus, la Physique Classique de Newton considérait qu’une force constante pouvait accélérer une masse à l'infini.

La Deuxième Loi de Newton, Loi de Force ou Principe Fondamental de la Dynamique a été modifiée par Théorie de la Relativité Spéciale d'Einstein en reprenant le phénomène d'augmentation de la masse d'un corps avec la vitesse et, plus tard, par la Relativité Générale, en introduisant des perturbations de l'espace-temps. Une force constance ne pourra plus accélérer à l'infini, cependant, la relation de proportionnalité entre masse et force qui provoque l'accélération est maintenue pour la masse à un instant donné.

La première expérience qui confirme la masse relativiste a été découverte par Bücherer en 1908 comme la relation entre la charge d'un électron et sa masse (e / m) était plus faible pour les électrons rapides que pour les électrons lents. Ensuite, des expériences incontournables ont confirmé ces résultats et formules physiques antérieures.

La masse et l'énergie se convertissent ainsi en deux manifestations de la même chose. Les principes de conservation de la masse et de l'énergie de la mécanique classique passent à la configuration du principe de conservation de l'énergie-masse relativiste plus général.

Cependant, la Théorie de la Relativité d'Einstein continue de nous taire ce qu’est cette chose qui se manifeste à la fois comme masse ou comme énergie. Pour cela, l'idée d'expériences incontestables qui confirmeraient cette théorie est un peu aventureuse ; que quelques résultats correspondent mathématiquement est une chose, que la réalité physique sous-jacente soit celle proposée par la Mécanique Relativiste en est une autre.

Au contraire, la Mécanique Globale explique la force de gravité comme l'effet de la tension de la courbure longitudinale de la structure réticulaire de la matière ou globine, pour ne pas la confondre avec la matière normale. Elle explique aussi en quoi consiste l'énergie électromagnétique et comment se forme la masse, c’est-à-dire qu’elle a unifié la gravité, l'énergie et la masse.

Bien sûr, comme on le verra plus loin, les mêmes expériences et résultats correspondent à la nouvelle théorie alternative avec la même précision que ceux de la Mécanique Relativiste d'Einstein. En plus, d'autres aspects dérivés de la non existence des singularités relativistes typiques et de la compatibilité entre la théorie de l'atome, de la dynamique de l'échelle humaine normale et de l'Astrophysique correspondantes au modèle physique de la Mécanique Globale cadre avec la Théorie de l'Equivalence Globale.

Comme on l'a dit, le principe d'égalité entre masse inertielle et masse gravitationnelle permet de faire correspondre le Principe Fondamental de la Dynamique à la force de gravité des planètes. La Physique Relativiste d'Einstein maintient ce principe, mais se voit obligée d'altérer l'espace et le temps pour que cadrent les petites différences observées pour l'orbite de Mercure et des planètes en général.

Selon la nouvelle perspective de la Théorie de l'Equivalence Globale, ce principe cessera d'être nécessaire, car avec la définition et la caractérisation de la masse physique, le mouvement de la masse suit les mêmes règles dans la structure réticulaire de la matière ou globine, indépendamment de l'origine des forces. En plus de la variation de la masse physique avec la vitesse, la Loi de la Gravité Globale introduit la variation de la force gravitationnelle avec la vitesse en un même point de la globine.

Dans le nouveau modèle de la Dynamique Globale, la Deuxième Loi de Newton, Loi de Force ou Principe Fondamental de la Dynamique continue de s’appliquer pour la proportionnalité entre force, masse et accélération.

Quand la vitesse commence à ne plus être négligeable par rapport à la vitesse de la lumière, l'augmentation de la masse physique est due au mécanisme de conversion entre la force appliquée, qui provient de l'énergie gravitationnelle ou non et de l'énergie cinétique. Cela dit, l'augmentation de masse se voit compensée par une augmentation de de l'attraction gravitationnelle, comme dans le cas des orbites des planètes, mais cet effet ne provoquerait pas la précession anormale du périhélie de Mercure.

En d'autres termes, parmi les deux composantes de l'atractis causa, de celle qui est due à la tension de la courbure longitudinale de la globine et celle qui est due à la vitesse des corps avec masse par rapport à la globine, seule la seconde sera responsable de la variation additionnelle de la force gravitationnelle qui cause la précession anormale des orbites des planètes par rapport à celle prévue par la Loi de Gravitation Universelle de Isaac Newton.

En accord avec la Mécanique Globale, la différence conceptuelle est due aux mécanismes d'interaction de la globine avec l'énergie électromagnétique et avec les corps avec masse, pour être un support matériel des deux manifestations de l'énergie en général.

La discussion du concept de l'atractis causa s’effectuera dans les parties sur la Loi de la Gravitation Universelle de Newton de la Loi de la Gravité Globale du livre en ligne sur cette dernière.

Tour de Pise
Force, masse et accélération  Proportionnalité entre force, masse et accélération

En résumé, la Dynamique Globale maintient égal le comportement de la masse physique en mouvement avec ou sans force de gravité en tenant compte de la proportionnalité entre force, masse et accélération, en réalisant nécessairement les nuances suivantes :

  • Le principe d'égalité entre masse inertielle et masse gravitationnelle de Newton et Einstein cesse d'être un principe pour devenir une réalité des caractéristiques du mouvement de la masse physique.

  • Avec la vitesse, il se produit une augmentation de la masse physique. Bien qu’avec les différences conceptuelles par rapport au cadre de référence du mouvement, cet effet est similaire dans la Mécanique Relativiste et dans la Dynamique Globale. Il faut noter que l'augmentation de la masse relativiste due à la vitesse n’affecterait pas la proportionnalité entre la force et la masse globale ou totale.

  • La précession anormale de l'orbite des planètes s’explique par la Loi de la Gravité Globale qui contient une force additionnelle de l'interaction masse-globine dérivée de la vitesse. Dans la Mécanique Relativiste d'Einstein et dans la Mécanique Quantique, cette précession est justifiée avec des modifications de l'espace-temps.

D'un autre point de vue, la Loi de Force de Newton ou Principe Fondamental de la Dynamique accumulera les problèmes dans son application générale en raison de la caractéristique précédemment citée de la globine comme support matériel de l'énergie électromagnétique et de la masse.

En accord avec la Dynamique Globale, les problèmes dériveront de :

  • La variation de la position spatiale de la globine.

  • La variation de la tension longitudinale de la globine pour un même point spatial.

On pourrait essayer de résoudre les problèmes du Principe Fondamental de la Dynamique ou Loi de Force de Newton avec une définition de force plus générale qui inclurait les déplacements respectifs, mais il faudra faire attention car, en plus d'occulter différents concepts, la stricte proportionnalité avec la masse pourrait ne pas être réalisée. Les déplacements dérivés des deux points antérieurs pourraient probablement reconduire au traitement du mouvement de la masse sur la globine, pour supposer une variation de la vitesse relative dans le sens de Galilée entre la globine et la masse.

Il est important de rappeler que la Théorie de l'Equivalence Globale, en plus de nuancer la Deuxième Loi de Newton ou Loi de Force, le fait dans un contexte pour lequel le mouvement des corps ne se produit pas dans un vide abstrait mais dans la structure réticulaire tridimensionnelle de la matière ou globine, avec sa caractéristique symétrique radiale dans un espace euclidien.

Finalement, je ne trouve pas que la Mécanique Quantique ne dise rien en relation avec le Principe Fondamental de la Dynamique ou Deuxième Loi de Newton, sauf qu’elle suppose une approximation macroscopique de la réalité du fait de son principe d'incertitude. Cependant, dans le milieu subatomique, la Mécanique Quantique ne sait pas non plus très bien ce qu’est un électron et continue de chercher des explications à l'effet appelé tunnel ou à l'expérience de la double fente avec photons, et cherche même la solution des voyages en arrière dans le temps.

La Mécanique Globale explique, entre autres nombreuses choses, l'effet tunnel et l'expérience de la double fente et maintient que le mouvement orbital des électrons est une conséquence du mouvement des points de relaxation de la tension gravito-magnétique de la globine. La justification détaillée de ces affirmations est déduites de la nouvelle structure de l'atome proposé dans le livre de la Mécanique Globale.

 

© 2008 Todos los derechos reservados