2. LES LOIS DE NEWTON DE LA DYNAMIQUE

Les lois de Newton de 1687, première loi ou Principe d'Inertie, deuxième loi ou Principe fondamentale de la Dynamique et la troisième loi de Newton ou Loi d'Action-Réaction, sont les lois sur lesquelles repose la dynamique classique ou étude du mouvement par rapport à ses causes.

En réalité, la physique de Newton a apporté plus sur les causes du repos que sur celles du mouvement. Je ne sais pas si Newton aimait beaucoup éliminer le frottement, mais ce dont il avait besoin, c’était de forces qui contrebalançaient l'omniprésence de la force de gravité pour expliquer pourquoi un objet reste au repos.

Comme le signale Wikipédia, alors que l'état naturel des corps pour la physique antique des grecs était le repos, pour la Physique Moderne, il devient celui de la conservation de l'état de mouvement dans lequel ils se trouvent, si on élimine les causes du repos, comme les frottements.

Si les Lois de Newton ont développé la dynamique du repos, la Théorie de la Relativité et la Mécanique Quantique, les deux datant du début du dernier siècle, ont développé la cinématique du mouvement. C’est-à-dire que ce sont des théories scientifiques qui décrivent le mouvement mais pas ses causes, uniquement sa représentation mathématique.

La Relativité Générale essaye d’ajouter quelques causes, comme l’effet géométrique du continuum espace-temps, mais elle n’en demeure pas moins une explication mathématique, toujours partielle et possédante de nombreuses singularités.

De son côté, la Mécanique Quantique, incompatible avec la précédente, ni même essaye d'expliquer les causes du mouvement. La Mécanique Quantique est tellement abstraite que quelques-unes de ses branches en arrivent à argumenter sur l'inexistence de la réalité et sur la formation de la matière à partir d'ondes émergentes ou quelque chose comme ça. Il est probable que tant de cinématique ou science sans le support de causes physiques se rapproche plus d'une espèce de philosophie mathématique que de la physique mécaniciste des lois de newton.

La Physique Moderne n’a pas non plus réussi à expliquer les causes des dites forces fictives de la gravité, malgré le désir explicite de Newton, mais il a permis d'arriver à une physique vibrante en déterminant que l'état naturel des choses est la vibration.

La théorie des Cordes tente d'expliquer cet état de vibration mais d'un point de vue totalement mathématique, relativiste, quantique et plein de dimensions physiques aux pouvoirs magiques.

Le développement de la Mécanique Globale nous apporte deux éléments : la structure réticulaire de la matière –éther global, gravitationnel ou cinétique–, et la composition des particules élémentaires, la masse et la matière normale. L’éther global et l’éther lumineux ont non seulement permis d’établir la atractis causa de la force de gravité et de l’électromagnétisme, et l’unification des deux forces, mais aussi la distinction entre le mouvement dû à ces forces réelles du champ gravito-magnétique –sens différent celui utilisé par la Relativité Générale– et le mouvement en raison du déplacement des deux propres éther global comme l'éther lumineux.

En bref, la Physique Globale tente d'expliquer non seulement les causes du reste, mais les causes du mouvement et de la tendance à maintenir cet état. Le principe de Mach de 1893 serait un précédent philosophique en déclarant «L'inertie de tout système est le résultat de son interaction avec le reste de l'Univers."

De ceci ressort que pour comprendre profondément les changements proposés des lois de Newton par la Physique Globale, il sera appréciable de lire le livre de la Mécanique Globale. En d’autres termes, il s’agit de comprendre les principes physiques et les propriétés de l'éther global sur le mouvement et l’accélération qui supportent le Principe d’Equivalence Globale ou d’Equivalence de la gravité-énergie-masse.

Le piano de Gema
Piano de glace dans l'eau

Peut-être que l'exemple du piano de mon amie Gema pourra aider à la compréhension des grands traits des différentes perspectives des théories impliquées :

  • Exemple intuitif du piano de Gema

    Dans un premier temps, nous aurions les Lois de Newton, qui décrivent le mouvement au niveau de la surface plane du piano. Le grand progrès de la Physique Classique, par rapport à celle des grecs serait d'avoir imaginé un piano à la surface gelée de manière à ce que les corps se maintiennent dans leur état de repos ou mouvement par l'absence de frottements.

    Ensuite nous aurions la mécanique relativiste, où l'on nie l'existence du pauvre piano gelé et les différences entre les mouvements espérés et observés s’ajustent en étirant ou envoyant dans une autre dimension la surface d'un piano abstrait, ce qui est, il faut le reconnaitre, plutôt étrange. Le temps, en plus d'être la dimension additionnelle mentionnée, fait aussi quelque chose de similaire ; mais dans ce cas, avec lui-même…

    Un regard assez différent serait celui de la Mécanique Quantique, qui étudie le mouvement d'un atome du piano abstrait en imposant une limite à la connaissance vu qu’il existerait une grande incertitude à propos de ce qui le constitue et des raisons pour lesquelles il se déplace.

    Un raisonnement unificateur plus moderne serait la Théorie des Cordes, qui ajouterait la musique à la scène, faisant en sorte que les petites cordes qui tiennent le piano vibrent dans neuf ou plus dimensions, avec leurs étirements, danses et pouvoirs magiques correspondants.

    D'autres théories quantiques imaginent l'existence de nombreux mondes parallèles ou de voyages de retour en arrière, dans le but d'unifier les forces physiques. Curieuse façon d'unifier en créant des mondes supplémentaires…

    La Physique Globale et sa Dynamique Globale essaye de comprendre le mouvement au-dessus d'un piano de glace dans une piscine d'eau, les perturbations de la trajectoire de objets dues à la vibration du piano, - dans la mesure où la piscine est située sur le toit d'un immeuble très haut, composé d'une structure métallique -, l'ensemble de la dynamique des objets au-dessus du piano et du piano flottant lui-même.

    Enfin, elle aspire à comprendre les variations propres à tous les mouvements antérieurs causées par les changements de température et concentration saline, y compris les changements d'état physique de la matière normale.

Le nouveau paradigme de physique suppose, d’un côté, de revenir vers un espace euclidien et un temps absolu et, de l’autre, de définir différents types de mouvement en fonction de s’ils se réfèrent à la dynamique propre de la structure réticulaire de la matière ou au mouvement sur cette structure, dans la mesure où l'éther global est le milieu support de l’énergie cinétique et de la masse avec leurs particularités respectives.

Ainsi, la Mécanique Globale nous apporte les clés pour les nouveaux types d'énergie, par rapport à la perspective d'un support matériel, ou plus rigoureusement, support réticulaire.

La relation de la nouvelle théorie avec la Physique Classique des Lois de Newton et la Physique Moderne pourrait être résumée en quelques points :

  • Dans les grandes lignes, le modèle physique associé au changement de paradigme actuel de la Physique Moderne est un approfondissement du modèle des Lois de Newton par le biais d'une définition plus ample de son domaine d'application et de ses nuances, corrections ou amplifications des lois et principes physiques correspondants.

  • Par rapport à la Théorie de la Relativité d’Einstein, seul le concept de masse relative ou équivalence masse-énergie est retenu ; et ce, avec les précisions conceptuelles dues. La relativité du temps et de l’espace de la mécanique relativiste sont considérées incorrectes. Les ajustements nécessaires sont faits dans l'énergie et la vitesse.

  • De la Mécanique Quantique, on admet une grande partie de la description de la réalité physique, mais pas les concepts associés à cette dernière. Cependant, il convient de signaler que cette discipline est principalement descriptive et avec les principes fonctionnels ou mathématiques qui cessent d’être nécessaires, étant remplacés par des caractéristiques ou propriétés de l'éther global et, dans une moindre mesure, par des lois physiques dans le modèle alternatif.

Vu la grande importance de l'évolution historique à ce sujet, je vais par la suite commenter chacune des trois Lois de Newton de la Dynamique dans le but de mettre en évidence l'intérêt d'actualiser les Lois de la Dynamique avec le développement actuel de la Physique, particulièrement avec le nouveau paradigme que suppose la Physique Globale.