3.b) Type d'énergie

Le concept classique selon lequel l'énergie ni se crée ni se détruit, seulement se transforme est plutôt un principe épistémologique qu'un principe physique. En réalité, cette caractéristique des types d'énergie peut être prédite à partir de toute la réalité physique, à part que l'on accepte que la matière puisse se convertir en rien et vice-versa.

Par exemple, le principe de conservation de l'énergie est cohérent avec ce que l'on savait pour l'équation, celle de l'équivalence entre la masse et l'énergie, où les ondes électromagnétiques supposent une violation de la loi de la conservation de la masse. Ainsi, les corrections conceptuelles de ce que l'on comprend par équivalence, par masse et par énergie sont nécessaires.

Le principe classique de conservations de l'énergie et du reste des principes de conservation, de la matière, de la masse, etc., peuvent être ramenés à un principe unique de caractère plus général, il s'agit du Principe de Conservation Global.

Le concept d'énergie et la nouvelle perspective de la Physique Globale permettent de créer de nouveaux types d'énergie en fonction du support matériel –éther global et éther lumineux– et des types de mouvement décrits dans le livre Physique et Dynamique Globale dans la partie correspondante.

 
Types d'énergie
Types de mouvement
Déplacement de l'éther global
Types énergie
Physique Globale
Types énergie
Physique Moderne
  • Expansion et contraction réticulaire.
    • Little Bang.
       
    • Eoignement et rapprochement des étoiles.
    • Dissolution et création des électrons.
    • Création de la masse (compaction)
    • Création de la masse (confinement)
  • Energie élastique.
    (Interaction noire et blanche)
  • Inconnu.
    • Explosion Big Bang.
      (Théorie de l'Inflation de l'univers)
    • Energie noire.
      (Expansion et contraction de l'univers)
    • Energie électromagnétique.
      (effet tunnel inexpliqué)
    • Emergentisme de l'énergie.
    • Force forte de couleur.
  • Vibration longitudinale de l'éther global.
    (provoque la résonance du noyau atomique)
  • Energie élastique longitudinale.
  • Eergie potentielle de gravité.
    (Champ de forces fictives)
  • Mouvement du champ gravito-magnétique.
    (explique les orbites des électrons)
  • Relaxation champ électromagnétique.
  • Principe d'Indétermination.
  • Variation de la tension de la courbure longitudinale.
  • Energie gravitationnelle.
  • Effet spatio-temporel.

 

 
Types de mouvement
Propagation de la lumière.
Types énergie
Physique Globale
Types énergie
Physique Moderne
  • Entrainement total.
  • Ether lumineux.
  • Effet temporel.
  • Mouvement d'onde mécanique.
  • Energie élastique transversale.
  • Energie électromagnétique.
    (La non masse à travers le néant)
  • Courbure de la lumière.
  • Force gravitationnelle globale.
    (Newton+Effet Merlin)
  • Effet géométrique.
    (Géodésique)

 

Types de mouvement
Le mouvement de la masse (et l'ondine)
Types énergie
Physique Globale
Types énergie
Physique Moderne
  • La danse des ondones (Ondine)
    (Globudésiques)
    Vibration du noyau atomique.
  • Relaxation champ électromagnétique.
  • Principe d'indétermination.
    (énergie calorifique)
  • Mouvement grecque ou normal.
  • Energie cinétique.
  • Energie cinétique.
  • Précession anormale des orbites des planètes.
  • Force gravitationnelle additionnelle.
    (Effet Merlin)
  • Dilatation-contraction de l'espace.
  • Entrainement partiel de la masse .
  • Ether cinétique ou global.
    (Mouvement inverse)
  • Energie noire.

On a essayé de mettre en relation les types d'énergie les plus élémentaires. D'ailleurs, il existe une forte répétition des types d'énergie car j'ai maintenu la classification des types de mouvement pour montrer le modèle complet.

Comme on peut l'observer, pour l'instant il existe basiquement quatre types d'énergie réticulaire :

  • L'énergie de tension élastique longitudinale
  • L'énergie élastique de la courbure longitudinale.
  • L'énergie de tension élastique transversale
  • L'énergie élastique de déformation réversible par boucles et compaction de l'éther global

La Mécanique Globale explique comment se transforme l'énergie transversale en tension de la courbure longitudinale et énergie de déformation réversible par compaction ou compression d’éther global ou gravitationnel, en passant de l'énergie électromagnétique à la masse et vice-versa. L'énergie élastique de l’éther global serait le type d'énergie primaire ou fondamental duquel peuvent dériver toutes les autres.

L'état d'agrégation d’éther global dans lequel se matérialise l'énergie cinétique est la masse, mais non seulement il l'augmente mais en plus, il change sa configuration spatiale ; on pourrait dire qu'il lui apporte une forme sphéroïde qui provoque le mouvement de la masse par son interaction avec l’éther global ou cinétique, comme on l'explique dans le livre Physique et Dynamique Globale.

Dans tous les cas, il y a de petits détails du modèle qui sont totalement renormalisables, c'est-à-dire qu'ils peuvent changer sans affecter le comportement du reste du modèle.

Un autre point, c'est que les interactions nucléaires faible et forte n'ont pas été incluses dans le tableau comme on les considère similaires à l'énergie gravito-magnétique de l'atome. De la même manière, l'énergie chimique serait similaire à cette énergie gravito-magnétique de l'atome, mais à un niveau moléculaire.

Nébuleuse d'Orion, Messier 42 (NASA-Hubble-Spitzer)
(Image du domaine public)
Nébuleuse d'Orion, Messier 42, M42, ou NGC 1976 - la NASA Hubble-Spitzer

Encore un aspect intéressant et un tantinet aventureux, c'est la configuration de l'énergie calorifique comme une énergie électromagnétique –énergie transversale– qui ne se relaxe pas avec l'apparition ou la disparition des électrons, et qui provoque et il provoque à la fois le mouvement des électrons dans ses orbites –danse des ondones– et le balancement du noyau de l'atome et des molécules.

De manière générale, quand l'énergie calorifique augmente, on a une incrémentation de la charge électrique ou danse des ondones et ont induit une augmentation, dans certains cas, de l'énergie électromagnétique émise comme dans les tempêtes, et dans d'autres, de l'énergie cinétique ou de la vitesse des molécules des gaz, qui dépend de la facilité de conversion d'un type d'énergie en un autre.

Un fois le modèle abouti, depuis la structure réticulaire de la matière et des particules élémentaires jusqu'aux étoiles et aux trous noirs, on peut observer qu'il existe un équilibre dynamique du modèle physique et que ses parties s'expliquent par le biais de la transformation d'un type d'énergie en un autre ou, ce qui est pareil, la variations des propriétés élastiques ou énergétiques d’éther global, également appelé éther gravitationnelle ou cinétique.

Rappelons que l'éther lumineux –campo de gravité– est une propriété dynamique d'éther global.