2.a) Propriété générale de la matière

Profitant de la propriété d'être renormalisable, des propriétés générales de la matière, je vais essayer de les mettre en relation de manière à faciliter l'assimilation du nouveau paradigme, puisqu’en approfondissant les choses, des nuances de ces propriétés vont apparaitre. De fait, la lecture suivante va offrir une vision de la structure et des propriétés de la matière plusieurs fois renormalisée.

En plus des nombreuses et petites renormalisations qu’a souffert la Mécanique Globale tout au long de son développement initial, il convient de signaler l'étape du modèle semi-rigide avant l'actuel modèle élastique de la Mécanique Globale comme conséquence de la vision d'ensemble du premier, une fois terminé, y compris la partie consacrée à l'Astrophysique et la Cosmologie.

Bien que le nouveau modèle élastique ajoute seulement la propriété générale de la matière par rapport à la constitution de l'éther global comme matériau incassable, et cette propriété simplifie notablement la Mécanique Globale en rendant inutiles tous les mécanismes plus compliqués de l'ancien modèle semi-rigide.

Dans la page précédente on a introduit la nature de la structure de la matière comme un réseau tridimensionnel de filaments incassables qui s’étendent à travers tout l’univers et que l’on appelle éther global.

Voyons plus attentivement chacune des caractéristiques ou propriétés générales de la matière.

 

  • Structure tridimensionnelle

    Quand quelqu’un se demande ce qu’est la gravité, la première chose à laquelle il pense c’est qu’elle doit avoir une structure spéciale qui peut supporter les forces de la gravité. Alors, si l'on supprime la symétrie radiale de la gravité, il nous restera que la structure tridimensionnelle avec symétrie totale est une propriété générale de la matière.

    Structure de la matière Réticule de l'éther global
    Réticule de l'éther global

    Les images présentées dans ce livre ont pour cadre les trois dimensions spatiales de la géométrie euclidienne et leur objectif est d’habituer le cerveau à l’existence réelle et aux caractéristiques d’éther global comme état d’agrégation de la matière, qui configure la gravité dans un monde normal et connu de nous tous. Au moins, pour pouvoir continuer les explications des propriétés et nature du nouveau modèle physique en pensant qu’autant l’existence des autres mondes comme des voyages dans le temps sont ou doivent être, pour le moment, de la science-fiction.

    La structure tridimensionnelle de la matière qui est proposée sera composée de filaments formant des réticules.

  • Réticule en forme de cube.

    Le cube sera le résultat du croisement des filaments de l'éther global.

    La forme de cube a été choisie car elle est la plus simple et la plus facile à visualiser pour le cerveau. N’importe quelle autre figure géométrique qui n’empêche pas l'état physique avec la propriété générale de la matière de symétrie totale théorique en absence de forces de gravité ou d'électromagnétisme peut aussi être possible.

  • Filaments incassables.

    Cette caractéristique ou propriété de la matière justifie le principe de conservation de la matière. En prenant la matière dans le sens utilisé par la Mécanique Globale.

  • Nature continue de la matière.

    Ainsi, la nature des filaments incassables fait que la matière est continue dans tout l'univers ; en d'autres termes, la particule éther global s’étend dans tout l'univers. Après presque 2500 ans de nature discontinue de la matière. Qui l'eut cru ? J’espère que cela ne dérange pas Démocrite !

  • La matière est exclusivement formée par la matière des filaments.

    L'espace entre les filaments est totalement creux dans l'état théorique de symétrie totale.

    Cette caractéristique de la matière sera très utile à l'heure de développer la théorie de la formation de la masse et la nouvelle théorie de l'atome.

     

  • Elasticité.

    Cette propriété de la matière est très intuitive, mais il faut prendre en compte le fait que cette unité a une rigidité énorme à l'échelle dans laquelle nous nous mouvons.

    L'élasticité explique le principe de conservation de l'énergie dans la mesure où elle se configure comme une énergie de déformation réversible. L'élasticité parfaite est une condition essentielle pour le principe de conservation de l'énergie.

    Le concept d'énergie élastique est plus complexe de ce qu’il parait à première vue. Un objet élastique a besoin d'éléments internes avec des propriétés élastiques et ainsi de suite. D'autre part, l'énergie élastique a besoin d'éléments en mouvement continuel ou vibration, car un élément totalement statique n’aurait aucune énergie interne.

    En définitive, la propriété d'élasticité configure l'éther global comme un réseau matériel en constante vibration ou résonance.

    Les élasticités longitudinales, bidimensionnelles ou courbures longitudinales et transversales jointes à la nature incassable des filaments de la matière supportent le Principe de Conservation Globale, englobant la loi de conservation de la matière aussi bien que la loi de conservation de l'énergie.

  • Elasticité longitudinale.

    La caractéristique quantitative a son importance, car l'élasticité des filaments pourrait faire qu’ils atteignent une longitude dix, cent ou mille fois plus grande qu’en l'absence de force de traction. Pour l'instant, nous avons notre liberté pour la fixer, cependant, la taille des particules élémentaires stables avec masse peut nous aider à délimiter quantitativement cette propriété générale de la matière.

    Il ne faut pas confondre l'expansion ou contraction de l'éther global avec les variations de l'espace lui-même, comme le font certaines théories physiques.

  • Elasticité bidimensionnelle ou courbure longitudinale

    Le jeu des forces dérivé de la tension élastique de la courbure longitudinale des filaments de l'éther global sera la responsable de l'atractis causa de la théorie de la gravitation de la Mécanique Globale.

  • Elasticité transversale.

    L'élasticité de nature transversale est une propriété générale de la matière distincte de la longitudinale et sera la base physique de l'interaction électromagnétique.

    Cette propriété générale de la matière, jointe à la propriété de l'élasticité longitudinale et de la courbure longitudinale, sera mise en relation avec l'interaction nucléaire faible et forte et avec la formation de masse.

Ces propriétés générales de la matière essaient de décrire la nature de l'éther global autant d'un point de vue externe comme interne. Les propriétés élastiques de l'éther global impliquent que dans sa constitution, elle ait des éléments plus petits. Peut-être que la limite de l'élasticité transversale ou longitudinale est en relation avec la taille du réticule.

En définitive, les filaments se configurent comme le mécanisme de transmission de l'unité minimale d'énergie, qui se réfère inévitablement à la constante de Planck, bien qu’elle ne soit surement pas aussi constante qu’elle le paraisse. Souvent, il vaut mieux ne pas demeurer avec ce qui semble être et approfondir avec son esprit.

Dans les pages suivantes, on analysera la composition, les caractéristiques et les propriétés de la matière pour chacun des grands types ou catégories dans lesquels s’est divisée la structure de la matière en général.