3.c) Définition de mouvement

Dans la partie précédente, nous avons vu le concept d’espace et la nature du temps en accord avec la Physique Globale et la différence avec la Théorie de la Relativité.

Nous avions également vu que le concept de mouvement nécessitait un troisième élément, qui sera précisément celui qui change de position dans l’espace avec le passage du temps. Cet élément est la structure réticulaire de la matière ou éther global, celle qui constitue tout l’univers, élastique et incassable, et qui est le milieu support de la gravité –éther gravitationnel–, la masse et l’énergie cinétique –éther cinétique.

Éther global Support de la gravité, énergie cinétique et masse
Dessin de l'éther global ou cinétique avec symétrie totale

En définitive, la définition du mouvement sera le déplacement de l’éther global ou quelques une de ses propriétés internes dans l’espace en fonction du temps absolu.

Je voudrais faire remarquer l’importance du concept des propriétés internes mentionnées dans la définition du mouvement. Le développement initial de la Mécanique Globale semble de pas avoir besoin d’éléments internes d’éther global mais, peu à peu, sont apparues des parties ou sous-éléments d’éther global pour rendre possible ses propriétés intrinsèques d’élasticité.

Le plus important est de maintenir la logique du raisonnement scientifique ; n’importe quelle propriété d’éther global, qu’elle soit interne ou d’un état d’agrégation, doit être supportée par une caractéristique réelle quelle qu’elle soit, matérielle ou physique. Dans le cas contraire, on parlerait de propriétés fictives ou inexistantes. En d’autres termes, le fait que la mécanique sub-réticulaire ne se soit pas encore présentée ne signifie pas qu’elle n’existe pas, car elle sera un approfondissement de la Mécanique Globale, qui en est un de la mécanique de Newton.

Maintenant, on peut observer les différences entre le concept ou définition du mouvement de la Dynamique Globale et des Lois de Newton. Entre autre, les suivantes méritent d’être relevées :

  • La nouvelle définition du mouvement se réfère à l’éther global ou la structure réticulaire de la matière tandis que les Lois de Newton se réfèreraient au mouvement de la matière normale.

  • La Dynamique Globale applique le même concept de mouvement aux différentes situations produites et donc suit des règles différentes. Les Lois de Newton ne considèrent pas les déplacements d’éther global, comme elles supposent un mouvement dans un espace totalement vide et s’accomplissent partiellement dans un espace rempli d’éther global.

  • La plus grande amplitude du concept et de la définition du mouvement de la Dynamique Globale élimine cette nécessité de forces fictives.

La Loi Fondamentale de la Dynamique de Newton établit que la force est une relation entre la masse et la variation du rythme de mouvement, en définitive une relation entre la masse et l’énergie appliquée. Avec un point de vue différent, on pourrait dire que la Théorie de la Relativité  détermine quantitativement cette relation comme constante, mais en relativise les unités, c'est-à-dire la seconde et le mètre, et introduit une fonction qui modifie mathématiquement la masse au repos.

La Dynamique Globale maintient et généralise la relation entre la masse et l’énergie, rend flexible sa quantification en fonction des conditions. Elle lui reconnait également diverses formes de manifestations, qui définiront les différents types de mouvements.

La définition de mouvement dans un espace euclidien et un temps absolu rend possible un concept de vitesse indépendant de l’énergie et de la gravité.

La réalité ne dépend pas de l’observateur et les unités de vitesse, force, accélération ou énergie ne sont rien de plus que des propriétés de l’éther global dans ses différents états d’agrégation.