HISTOIRES VRAIES

Comment j’ai compris qu’il existe un enfer et qu’il est rouge

Comment j’ai compris qu’il existe un enfer et qu’il est rouge.

Ensuite je décris une véritable histoire d'horreur, avec fantôme et tout, de comment j’ai découvert, ou mieux, comment j’ai senti ou compris qu’il existe un enfer et que c’est un concept rouge.et que cela représente un grand désir de justice pour les lâches qui abusent sans limites des faibles.

  • L'ENFER EST ROUGE

    Il était une fois un technicien et véritable fantôme qui s’était offert volontairement et de forme gratuite pour faire un petit travail, je pensais qu’il était obligé de le faire, mais je n’ai rien dit. Le temps passé et le travail promis n’apparaissait pas. Pour quelque raison que ce soit, je pressentais que le travail consistait en à peine plus que faire un photocopie d'un code magique et de me le donner ; le temps passait et le travail du fantôme brillait par son absence.

    Photo de l'Enfer

    Je dirais que le fantôme essayait d'obtenir une compensation économique disproportionnée, parce que passaient les jours, les semaines et les mois. Tant de temps était passé que parler avec moi devait donner une certain honte au fantôme mais j’ai insisté sur la question plus par pur esprit de recherche que pour y arriver. Avec tant d'insistance et de patiente, le pauvre fantôme réussit à me donner quelque chose comme une vieille feuille incomplète et mal faite en langage HDP.

    Enfin, cette histoire vraie me fit comprendre quelque chose que j’avais refusé de comprendre toute ma vie : il existe un enfer. Ce n’est pas facile de penser à un délit dont la punition soit le feu rouge et éternel, cependant, pour lui qui abusa ou essaya d'abuser sans limite de l'ignorance des autres, le seul châtiment juste serait précisément l'enfer parce que lui non plus n’a pas de limites.

    En même temps, l'histoire vraie de cette porte de l'enfer justifie la nécessité de la compassion pour ne pas désirer l'œil pour œil mais seulement le dent pour œil.

    Au passage, dans l'histoire vraie, j’ai moi-même écrit le code dont j’avais besoin, environ deux pages A4, retouchant un peu le même langage HDP reçu. Langage inconnu jusqu’à cette date pour moi et très certainement, assez primitif.

    Eyevilu
    Eyevilu

Bien que cette histoire d'horreur sur ce qu'est l'enfer ne soit pas une exception, je ne pense pas non plus qu'elle soit le cas général.

Ce n’est pas que maintenant je cois qu’il existe un enfer dans la réalité physique. Non plus que l'enfer est de couleur rouge mais je comprends le concept et la colère avec les fantômes de l'histoire vraie de qui définit pour la première fois ses caractéristiques. En plus, je suppose que quelques autres histoires vraies de fantôme lui était avoisinante…

De toute façon, je dois être reconnaissant au fantôme de cette histoire vraie pour l'inspiration qui m’a fait comprendre que l'enfer rouge est uniquement un concept biblique et j’espère ne pas être la source de telles inspirations.

Bon, comprendre la peine de ce qu’est l'enfer est une chose, le désirer sérieusement en est une autre. Un autre concept important biblique et du droit romain, c’est la proportionnalité du châtiment, ainsi, au lieu de punir dans le feu éternel les fantômes inspirant les histoires vraies, on pourrait les envoyer au purgatoire rouge pour une petite paire de million d'années absolues devant eux. Pour qu’ils apprennent !

Alors il existe un enfer et il est rouge, il y a toujours dessceptiques ?