María José T. Molina

PETITS CONTES POUR ENFANTS

Histoires mystérieuses

Enigme en ligne de l'histoire d'horreur ou de l'histoire mystèrieuse de la grand-mère expérimentée. Si l'expérience est la mère des sciences, l'inexpérience est la fille de… une véritable histoire mystérieuse gratuite.

HISTOIRES MYSTERIEUSES

Comme pour les autres contes, l’Histoire de la Grand-Mère Ino était intégrée dans un livre de sciences et maintenant elle est incorporée dans ce livre.

Le développement réside dans un jeu de mots et de concepts en forme d’énigme et d’une histoire mystérieuse sur l’expérience comme antécédent spécial de la théorie de la Relativité. L’idée est de faire ressortir le manque d’expérience de la Physique du XXème siècle par rapport à la théorie de la gravité et la peur gratuite qui fait que certaines erreurs initiales se maintiennent encore aujourd’hui.

Dans le même temps, le développement cité de la Physique s’utilise comme contexte pour recréer une histoire mystérieuse ou énigme de divers grades de parenté entre expérience et sciences.

L'Histoire de la grand-mère Ino est une combinaison d'histoires vraies. Une histoire de mères et de filles, est citée avec la permission de la merveilleuse Cristina, une autre histoire fait référence au dicton populaire de l'expérience est la mère de la science, et la dernière l'histoire vraie aux caractéristiques de la naissance ou accouchement de Physique Moderne.

Une autre caractéristique du conte en est d’appartenir à la catégorie des récits mystérieux, car il fait référence aux graves déficiences de la Physique Moderne.

 

L'HISTOIRE DE LA GRAND-MERE INO

Commentant la puissance de la phrase « l'expérience est la mère de la science » concrètement sur le thème de la relativité avec l'effrayante Alicia, celle-ci a dit : « l'inexpérience est la fille de… »

Enigme de la grand-mère Ino

Par conséquent, non seulement nous avons soulevé le mystère ou l'énigme de ce qui était la mère de l'inexpérience, mais aussi laissé dans l'air la question de savoir s'il y avait un lien entre cette mère et de la science ou l'expérience elle-même.

Après un certain temps de recherche diffuse et conjointe sur tant de mystère, il m’est apparu que ce devait être…

La grand-mère de l'expérience

La théorie de la relativité spéciale est une théorie très audacieuse, elle est apparue à un moment où une branche de la science ne trouvait pas de moyen pour progresser plus; par ailleurs, elle régressait, car  les lois qui semblaient inaltérables cessaient d'être vraie pour ce qui est des thèmes de l'électromagnétisme, les phénomènes relatifs à la lumière ou la structure fondamentale de la matière.

Pour mieux nous situer dans cette histoire mystérieuse ou récit de peur, rappelons-nous que l'élément radioactif Radium a été découvert par les époux Curie en 1898 et le neutron en 1932.

Il y avait les conditions optimales pour la naissance ne tarde plus beaucoup à venir. Les contractions de l'espace et la dilatation du temps étaient de plus en plus perceptibles. C’était une grande expérience, conséquence directe de l'amour et de l'évolution de l'intelligence.

En plus, l'histoire des humains nous montre qu’ils ont toujours eu une légère obsession avec n’importe quelle expérience relative à l'amour, la peur de la mort et quelque forme que ce soit de charger l’inexorable destin qu’impose l'humble temps.

Ainsi, plein de mystères et d’énigmes, alors que nous avancions, recherchant la mère de l'inexpérience, en chemin, on se rendit compte que ce devait être la grand-mère de l'expérience et arrière-grand-mère de la science. Bien que cela puisse paraître le contraire, il s’agit pas d’un conte féministe ou hembriste (machiste au féminin), ni non plus un récit masculiniste !

L'inexpérience est la grand-mère de la science

Tout d’un coup, apparut une théorie qui paraissait une folie scientifico-philosophique, la supposée expérience du temps n’était pas ce qui avait était jusqu’alors, ni le temps, ni même la masse était sauvée, tout était relatif à l’observateur et aux lunettes qu’il portait bien mises.

Naturellement, philosophiquement parlant, c’était une théorie très moderne et mathématiquement très compliquée, mais le meilleur de tout est qu’elle offrait une issue à l’évolution de la science physique basique.

Dans cette folie gratuite, la nouvelle théorie raccorda un tas de soldats éparpillés et on ne voyait aucun point noir, tout était lumière et l’océan de sergents était tranquille. Tout au contraire, l’être tant compliqué était positif pour les capitaines et généraux de la profession et le temps courrait clairement en leur faveur.

En peu de temps, ont commencé à apparaître des expériences physiques et mentales qui corroboraient les prédictions de celle-ci. Certaines de ces expériences mentales font assez peur, par l'hardiesse qu’elles supposent du point de vue de la méthode scientifique, et parce qu’il semble qu’ils n’ont pas de meilleures expériences. C’est qu'ils ne les ont pas!

La science commença une nouvelle ère de naissances et de progrès de la connaissance. Peu importait payer le prix de renoncer à la logique et de perdre la notion intuitive de la réalité physique ; au contraire, il était de mode toutes sortes de mystères, les incertitudes, les extravagances et les paradoxes de chattes.

Qui allait nous dire que le nombre de vies des chats dépendait de la langue utilisée, en espagnol ils ont sept vies et en français et anglais neuf. En ont-ils huit en allemand? Et en arabe?
Une autre curiosité mathématique est que dans ces sujets si spécifiques, à certaines occasions, les personnes les plus avancées et pleines des connaissances sur les détails de la théorie et qui ont la plus grande expérience sont ceux qui ont la plus nette tendance à étudier les lettres. Je suppose que c’est pour les histoires et les romans de divulgation scientifiques de science-fiction. Que je vous dise, je suis un trekie super fan de Star Trek !

Il ne faut pas oublier que les physiciens sont rares ou se cachent pour qu’on ne leur demande pas… « Jean-Luc ou Nambagua », ou pour ne pas entamer de conversations avec les experts émotionnels du paragraphe précédent.

Un dernier facteur qui fait peur, dans cette imprudente théorie, c’est qu’une fois acceptée et démontrée, le système éducatif et la société dans son ensemble tende à trainer les erreurs pendant des siècles et des siècles. Jamais mieux dit ! La plupart ne comprennent rien et le peu qui sont passés par des examens durs et relatifs sur la réalité et sa perception par tout type d’observateur, cela oui, avec des télescopes et des microscopes mathématiques ils regardent à travers la nébuleuse de la philosophie.

L'innocence est la grand-mère de l'expérience

La solution du mystère de l’histoire de la grand-mère Ino ou énigme materno-filiale est l’innocence. Si on observe le développement scientifique du début du siècle passé par rapport à aujourd’hui, on se rendra compte qu’en terme de particules élémentaires, de lumière et d’énergie, c’était assez primaire et inexpérimenté.

La solution des récits et histoires mystérieuses de la Physique chattine, Courage et Patience !

 

 
© 2007 Tous droits réservé